Pourquoi la vanille est-elle si chère, comment pousse la vanille, la culture de la vanille

Comment pousse la vanille ? Comment est-elle cultivée ? Pourquoi la vanille est-elle si chère ? Pour en savoir plus sur cette épice si précieuse, de sa culture à sa commercialisation.

La culture de la plante

La fluctuation du prix de la vanille

Pour comprendre pourquoi le prix de la vanille est si haut il est nécessaire de remonter à la culture de la plante.

La culture de la plante

La vanille est une épice provenant de fruits d’orchidées, le vanillier, originaire d’Amérique Centrale. Seules deux espèces de vanilla sont cultivées dans un but commercial ; la Vanilla planifolia G. Jackson et la Vanilla tahitensis J.W. Moore. La première espèce est la plus largement cultivée à des fins commerciales. Pour obtenir l’épice et en retirer une valeur richement aromatique, elle nécessite des soins longs et attentifs. Elle se présente sous la forme de bâtonnet communément appelé « gousse de vanille ».

Pour grandir, la vanille a besoin d’un climat chaud et humide, d’un support d’accrochage et d’un certain ombrage. En Amérique Centrale c’est l’abeille Mélipone qui effectue la pollinisation mais cette pratique reste minoritaire. En dehors de son habitat d’origine, la fécondation est assurée par la main de l’homme fleur par fleur, faute d’insecte pollinisateur suffisamment efficace. La période de floraison dure deux à trois mois pendant lesquels les producteurs doivent quotidiennement polliniser les fleurs.

Gousse de vanille verte

Les fruits vont pouvoir être récoltés après près de neuf mois de croissance. Les fruits sont récoltés verts et sans parfum.

Pour faire apparaître l’arôme de vanille, les gousses vont subir le traitement traditionnel suivant : l’échaudage, l’étuvage pendant 24 à 48 heures, le séchage lent, le calibrage, puis elles seront mises en bottes et conservées en malles. L’ensemble du procédé dure quasiment dix mois, pour enfin obtenir le bâton de vanille qui pourra être commercialisé. C’est pourquoi la vanille est un des produits agricoles les plus chers au monde.

Le long procédé de culture de la vanille ajouté à la multiplicité d’étapes réalisées par l’homme expliquent pourquoi son coût au kilo est aussi élevé. Cependant, comment expliquer la fluctuation continuelle de son prix ?

La fluctuation du prix de la vanille

Concentrons-nous sur sa commercialisation. La vanille est produite sous la forme de gousses d’une longueur d’au moins 15 centimètres. Les plus beaux fruits, dits vanille ménagère, sont destinés à la vente au détail. Une gousse de qualité doit pouvoir s’enrouler autour du doigt sans s’abîmer. La vanille givrée est la qualité la plus exceptionnelle, la vanilline a cristallisé en surface en légères efflorescences neigeuses. La vanille de qualité moindre sera destinée au commerce de gros, pour le marché alimentaire industriel, ou utilisée pour la préparation de l’extrait de vanille ou de la poudre de vanille.

Deux pays assurent l’essentiel de l’approvisionnement mondial, l’Indonésie et Madagascar. Ce dernier, produit près de 80 % de la vanille dans le monde. Suite à plusieurs événements climatiques, en 2016, la production à Madagascar est passée à 1200 tonnes contre 1800 en 2014. On observe, aujourd’hui, une demande de plus en plus soutenue avoisinant les 2500 tonnes. Une demande toujours plus importante et une offre affaiblie explique ainsi l’envolée des prix de cette épice si convoitée.

 

D’autres sujets autour de la vanille : La vanille en cuisine – Comment conserver la vanille fraîche, comment ouvrir une gousse de vanille, des idées pour recycler ses gousses de vanille

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *