L’histoire de la Nougastelle et de la Route Bleue

L’histoire de la Nougastelle et de la Route Bleue

Catégories : Chocolaterie Weiss

Chocolatier confiseur, le jeune Alsacien, Eugène Weiss crée sa chocolaterie à Saint-Étienne en 1882. Il a laissé aux générations futures un savoir-faire artisanal et le goût de l'excellence. Véritable pionnier, il crée de nombreuses spécialités dont les célèbres Nougastelles toujours fabriquées selon la recette originale. 

Délicieux, croquant et transportable de partout… Découvrez ce cube vert amande et croquez dans un praliné fondant enrobé de nougatine bien grillée, croquante et saupoudré de poudre d’amande. Voici son histoire…  

De la mythique « Route Bleue » … 

L’incontournable Nougastelle est aussi surnommée le « pavé de la route bleue » qui reliait Paris à la Méditerranée… En effet, c’est en 1935 qu’une association de professionnels du tourisme donna le nom de « Route Bleue » à la nationale 7, immortalisée par Charles Trenet, qui reliait Paris à la Côte-d'Azur. C’était la route des vacances des années 1950-1960. Sur la N7 qui est l’une des routes mythiques de France, toute une économie est apparue : aires de repos, garages, stations essence, hôtels-restaurants ont été construits sur son tracé. Cet itinéraire vous évoque peut-être une multitude de souvenirs d’été et représente le rêve et la liberté mais n’est aujourd’hui plus emprunté, puisqu’il faut désormais suivre des départementales ou autres nationales pour rejoindre le Sud de la France. 

… à la création de la Nougastelle. : 

Notre très cher Eugène Weiss était fan d’amande, c’est en partie pour cela qu’il a inventé ce bonbon : la Nougastelle. 

Née en 1936, pour accompagner les vacanciers sur leur route de vacances, la Nougastelle est une adaptation de la Nougamandine (en forme d’amande) puisqu’elle est emballée dans un petit papier argenté ou doré ce qui lui évite de fondre. Elle peut donc être transportée de partout.  

La Nougastelle est une spécialité incontournable de la Maison Weiss. Composée d’un pavé de nougatine croquante, fourrée d’un praliné amande-noisette et saupoudrée de poudre d’amande. Les gourmands savoureront cette spécialité stéphanoise dans un écrin aux finitions soignées. Tout le savoir-faire des générations Weiss est concentré dans ces bonbons, encore et toujours fabriqués de façon artisanale, à la main. Le croquant et le praliné de cette spécialité Weiss ne cessent de faire leur succès. 

Cette confiserie représente donc une petite gourmandise de voyage, en l’honneur de l’ouverture de la nationale 7 et détient tout le savoir-faire de la signature artisanale Weiss.